BTS Alternance, Centre de formation Mulhouse Alsace | KEDI

La Formation continue



Suivre une Formation continue chez Kedi

La formation continue est un droit individuel inscrit au Code du Travail.

Il est possible de se former de façon continue à tout âge, dès 16 ans révolus.

L'accès à la formation continue se fait par le CPF, le Plan de Formation (via un OPCA), ou un CIF .


Dans le cadre de la formation continue, Kedi propose des formations qualifiantes ou certifiantes, et celles axées sur les connaissances de base et participant à la Validation des Acquis de l’Expérience.

Une Formation pour les actifs, les demandeurs d'emploi et les jeunes sortis du cursus scolaire

Ce type de formation concerne ceux qui sont rentrés dans la vie active et ont donc quitté la formation initiale (le cursus des études). Elle permet aux personnes qui sont déjà dans la vie active de pouvoir continuer à se former pour améliorer leurs compétences et de s'adapter aux nouvelles technologies, pratiques et méthodes appliquées en entreprise. Elle permet également la reconversion professionnelle Celle-ci est donc proposée aux professionnels salariés, aux jeunes adultes et aux demandeurs d'emploi.

Les formations continues peuvent être qualifiantes ou diplômantes, et sont accessibles par un contrat de professionnalisation, ou grâce à la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). La formation continue s'effectue chez Kedi en présentiel : le salarié se rend physiquement dans notre centre de Mulhouse ou de Colmar pour y suivre une formation à emploi du temps régulier. Le contenu de nombre de nos cours est également accessibles en ligne, afin de permettre une meilleure mémorisation et assimilation.

La formation professionnelle continue (FPC) est cofinancée par des cotisations patronales, une participation de l'État et des collectivités locales.

‣ L'accès à la Formation continue par le CPF

L'accès à la formation continue se fait le plus souvent par le Compte Personnel de Formation (CPF). Le CPF est un dispositif destiné à permettre aux salariés des secteurs publics et privés de suivre des Actions de Formation continue. Il est ainsi ouvert aussi bien aux salariés qu'aux demandeurs d'emploi et aux jeunes sortis de l'école sans diplôme après 16 ans. Le CPF est actif tout au long de la carrière du bénéficiaire et ce, jusqu'à la retraite, sans corrélation avec son statut ou son type de contrat (CDD ou CDI). L'attribution du quota d'heures de formation se fait en fonction de la durée du travail (temps partiel ou temps plein). Le nombre d'heures sur ce compte peut être abondé par l'État et les Régions, mais aussi par l’employeur, un accord de branche ou d’entreprise, les OPCA, et Pôle Emploi.

À partir du moment où le CPF est alimenté en heures, son titulaire peut en faire usage, qu’il soit en activité ou en recherche d’emploi. Dans le cas d’un salarié, l’accord de l’employeur est requis pour une formation empiétant sur le temps de travail. Si la formation sur le temps de travail est acceptée, l’employé est payé en fonction de ses heures de formation. La gestion du compte d’heures de formation est assurée par la Caisse des Dépôts et Consignations sur déclaration de l’employeur.

Au niveau du financement (formation + frais annexes), il n’est pas assuré par les mêmes organismes, suivant que la formation s’adresse à un salarié ou à un demandeur d’emploi.
Si vous êtes salarié(e), c’est soit votre employeur, soit un Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) qui en a la charge, selon que votre employeur finance lui-même le CPF via un accord d’entreprise, ou qu'il ait recours à un OPCA pour le paiement de sa contribution au titre de la formation.
Si vous êtes demandeur d'emploi, c’est soit Pôle Emploi, soit la Région qui en a la charge.

Dans le cas d’un financement insuffisant pour couvrir les frais de la formation, des financements complémentaires peuvent être mobilisés (par exemple, la participation de l’employeur, du Conseil régional, de Pôle Emploi (+100 heures).

‣ L'accès à la Formation continue par le Plan de Formation

Le Plan de Formation regroupe l’ensemble des actions retenues par l’employeur au regard de la stratégie de l’entreprise et de ses projets de développement : Actions de Formation, Bilans de Compétences, Validation des Acquis de l’Expérience.

Par la mise en œuvre d'un Plan de Formation, l’entreprise se mobilise pour :
- Disposer des compétences nécessaires pour faire face aux évolutions techniques et organisationnelles,
- Rester compétitive sur son marché,
- Satisfaire à son obligation d’adapter les salariés à leur poste et à leur emploi,
- Motiver les salariés et créer un climat interne favorable.

Tous les salariés de l’entreprise sont concernés par le Plan de Formation, quelle que soit la forme de leur contrat de travail (CDD, CDI). C’est l’employeur qui choisit les Actions de Formation à mener et les salariés concernés. Rien n’empêche un salarié de demander à bénéficier d’une Action de Formation dans le cadre du Plan de Formation.

Les Actions de Formation du Plan de Formation sont classées en deux catégories :
- les Actions d’Adaptation au Poste de Travail et celles liées à l’évolution ou au maintien de l’emploi dans l’entreprise,
- les Actions de Développement des Compétences.

Sous réserve de versement volontaire de l'employeur, un OPCA peut prendre en charge tout ou partie des coûts pédagogiques, de l’allocation de formation, ainsi que des frais annexes (transport, repas,...) liés aux formations organisées dans le cadre du Plan de Formation.

‣ L'accès à la Formation continue par le CIF

Le Congé Individuel de Formation (CIF) est un dispositif de formation disponible pour les salariés sous certaines conditions. Il permet à tout employé de s'absenter pendant les heures de travail dans le but de suivre à titre individuel une action de formation de son choix. Il se distingue donc des autres dispositifs de formation que sont d'une part le Compte Personnel de Formation, mis en œuvre conjointement avec l'employeur, et d'autre part la formation prévue par le Plan de Formation de l'entreprise, organisée à l'initiative de l'employeur .

Les motifs du Congé Individuel de Formation sont aussi variés que personnels : pour accéder à un niveau supérieur de qualification, pour changer d'activité ou de secteur (mobilité ou reconversion), pour préparer un examen...

Pour bénéficier d'un Congé Individuel de Formation, il vous faut être être dans l'une des trois situations suivantes :
- Être en CDI et avoir travaillé au moins deux ans en tant que salarié dont 12 mois dans l'entreprise et être encore dans l'entreprise,
- Avoir travaillé au moins quatre mois sur les douze derniers mois et avoir travaillé au moins deux ans depuis cinq ans en tant que salarié et entrer en formation dans les 12 mois qui suivent la fin du dernier contrat de travail en CDD,
- Avoir effectué 1600 heures en intérim durant les 18 derniers mois.

Le congé ne peut pas durer plus d'un an s'il s'agit d'un stage à temps plein, 1200 heures maximum si la formation est à temps partiel. Des accords peuvent prévoir des durées plus longues, en particulier dans certains secteurs (commerce, services, artisanat et industrie, pour des raisons de programme). Ces durées peuvent être augmentées avec l'accord de l'employeur.

La demande doit être formulée à l'employeur au plus tard 60 jours à l'avance pour un stage de moins de 6 mois, et 120 jours à l'avance pour un stage entrainant une interruption de travail de plus de 6 mois.

Pour tout complément d'information concernant la Formation continue chez Kedi, veuillez joindre Monsieur Julien FRIGO, Directeur de Formation, au 03 89 33 22 42, ou par email : Julien FRIGO

Lu 931 fois